Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sauf, 29

Sauf, 29

« Je voulais savoir en gros ce qu’ils avaient compris de mon discours, à mon discours, je t’assure que c’était pas triste ; des choses vraiment très intimes et douloureuses, des aveux, quoi. Je vois le chirurgien, je lui demande comment s’est passée l’opération,...

Lire la suite

Sauf, 28

Sauf, 28

QUATRIÈME CAHIER (29 juin, suite) Peut-être le monde, la réalité sont-ils une construction mentale propre à chacun. Peut-être que ce que nous appelons le monde, c’est une pluralité de mondes parallèles. Peut-être chacun de nous a-t-il disparu pour tous...

Lire la suite

Sauf, 27

Sauf, 27

Il m’arrive de regretter l’odeur des hommes. Les femmes, n’en parlons pas. Je vais visiter le château. Puis j’irai voir d’un peu plus près cette maison que j’ai repérée en allant au Viaur. Le Viaur ! consternant. Je ne corrige pas, je ne corrige plus,...

Lire la suite

Sauf, 26

Sauf, 26

Le moment est venu de réparer une lacune. Ce sera vite fait. Le plus long sera de justifier ce retard. D’abord ce n’est pas tout de suite que je m’en suis aperçu. On devait être le 7 mai. Peu à peu, je refaisais surface, recommençais à raisonner, ébauchais...

Lire la suite

Sauf, 25

Sauf, 25

L’arrivée à Najac : comme ce fut émouvant ! Ça ne fait pas une demi-heure, mais passé simple quand même. C’est ça, la liberté. Le village s’est modernisé, forcément, depuis trente ans que je n’y étais pas retourné. Et anglicisé, semble-t-il. Mais il a...

Lire la suite

Sauf, 24

Sauf, 24

Marre des mots. Ils en disent trop et pas assez. Je pourrais passer le reste de ma vie à les enchaîner. Ce n’est pas ça écrire. Ce n’est pas ça vivre. Et si ce n’était que ça ? Idée que j’en fais trop, que je survis comme d’autres surjouent. Surjouaient....

Lire la suite

Sauf, 23

Sauf, 23

27 juin Je ne devrais peut-être pas noter ce rêve tout de suite, je ne risque pas de l’oublier, je n’ai même pas pris mon café, il fait un temps magnifique, mieux vaudrait en profiter, petit déjeuner au soleil, départ euphorique (juste quelques derniers...

Lire la suite

Sauf, 22

Sauf, 22

Je repensais à ce bouquin que m’avait offert Nadège, à l’époque où elle croyait je ne sais quoi, je reparlerai forcément de Nadège, je parlerai aussi de Nadine J’ai honte, j’allais dire : j’ai honte, je parle ou projette de parler de gens qui ne sont...

Lire la suite

Sauf, 21

Sauf, 21

TROISIÈME CAHIER 25 juin Le Combayre, c’est comme Montmarault ; celui d’aujourd’hui n’est pas celui que j’ai connu et aimé, parce que ses habitants ont changé. Mais quels qu’ils aient été ils ont tous disparu, et si je veux que ce Combayre soit le précédent,...

Lire la suite

Sauf, 20

Sauf, 20

24 juin Saint-Flour, arrêt pipi. Tout va bien. Voyage paisible. Un petit coup de dictaphone : Non, je ne supporte plus cette voix. Tant pis. Il ne s’est rien passé de toute façon. Quant à Vincent Delerm Allez, c’est reparti. Cap sur Laguiole. Je veux...

Lire la suite