Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sauf, 33

Sauf, 33

14 juillet Petit tour à Loc-Dieu, puis préparatifs pour la Fête Nationale. Je renonce au feu d’artifice sur l’étang. Moins à cause du danger que de la complication. 15 juillet Une réussite, cette soirée, sauf le bal ; pas assez de danseurs. Des atouts...

Lire la suite

Sauf, 32

Sauf, 32

11 juillet Quelle chaleur ! La Fête Nationale approche, et pour la première fois de ma vie je vais défiler. Il y aura toutes les marionnettes au balcon, le PCR à la place d’honneur, au centre, et je conduirai le motoculteur, en musique. Après, banquet,...

Lire la suite

Sauf, 31

Sauf, 31

4 juillet Déjà deux mois. Forte poussée d’acné ce matin. Heureusement que ma vie sociale est devenue ce qu’elle est. En choisissant d’émigrer à la campagne, je savais que je serais confronté beaucoup plus qu’en ville à la mort animale. Mais je ne m’attendais...

Lire la suite

Sauf, 30

Sauf, 30

30 juin Après les confidences de Félix, une question m’était venue que je n’osai d’abord lui poser – mais peut‑être n’étais-je pas encore capable de la formuler. Un jour que nous étions relativement tranquilles à la cantine, je lui ai demandé si pendant...

Lire la suite

Sauf, 29

Sauf, 29

« Je voulais savoir en gros ce qu’ils avaient compris de mon discours, à mon discours, je t’assure que c’était pas triste ; des choses vraiment très intimes et douloureuses, des aveux, quoi. Je vois le chirurgien, je lui demande comment s’est passée l’opération,...

Lire la suite

Sauf, 28

Sauf, 28

QUATRIÈME CAHIER (29 juin, suite) Peut-être le monde, la réalité sont-ils une construction mentale propre à chacun. Peut-être que ce que nous appelons le monde, c’est une pluralité de mondes parallèles. Peut-être chacun de nous a-t-il disparu pour tous...

Lire la suite

Sauf, 27

Sauf, 27

Il m’arrive de regretter l’odeur des hommes. Les femmes, n’en parlons pas. Je vais visiter le château. Puis j’irai voir d’un peu plus près cette maison que j’ai repérée en allant au Viaur. Le Viaur ! consternant. Je ne corrige pas, je ne corrige plus,...

Lire la suite

Sauf, 26

Sauf, 26

Le moment est venu de réparer une lacune. Ce sera vite fait. Le plus long sera de justifier ce retard. D’abord ce n’est pas tout de suite que je m’en suis aperçu. On devait être le 7 mai. Peu à peu, je refaisais surface, recommençais à raisonner, ébauchais...

Lire la suite

Sauf, 25

Sauf, 25

L’arrivée à Najac : comme ce fut émouvant ! Ça ne fait pas une demi-heure, mais passé simple quand même. C’est ça, la liberté. Le village s’est modernisé, forcément, depuis trente ans que je n’y étais pas retourné. Et anglicisé, semble-t-il. Mais il a...

Lire la suite

Sauf, 24

Sauf, 24

Marre des mots. Ils en disent trop et pas assez. Je pourrais passer le reste de ma vie à les enchaîner. Ce n’est pas ça écrire. Ce n’est pas ça vivre. Et si ce n’était que ça ? Idée que j’en fais trop, que je survis comme d’autres surjouent. Surjouaient....

Lire la suite