Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L’Hiver minimal, 17

L’Hiver minimal, 17

Un soir, je descendis de chez moi, comme pour renaître au monde des hommes. Quelques papillons voletaient dans l’air. Je marchais ; ma bouche ouverte retenait toute la respiration des choses ; les pleurs avaient lavé mon regard obstiné, qui fixait un...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 16

L’Hiver minimal, 16

DEUXIÈME PARTIE I L’immeuble où j’habitais à cette époque, dans le seizième arrondissement, jouissait d’une situation privilégiée. Assez souvent exposé au soleil, il recueillait, en hiver, les rares rayons qui se faufilaient dans la membrure des platanes,...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 15

L’Hiver minimal, 15

Bertrand Jubeuf, de l’aveu de tous ses supérieurs, était l’homme des situations désespérées. N’avait-il pas réussi, aux Pays-Bas, grâce à la complicité des indigènes, à sauver mon père d’une inondation consécutive à la rupture d’une digue ? C’est pourquoi...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 14

L’Hiver minimal, 14

VIII J’arrivai à Tegucigalpa un mercredi, harassé, couvert de boue et de poussière, blessé à la jambe, le ventre vide et l’œil hagard. Le patron de l’hôtel où j’échouai me toisa d’un air sévère et voulut voir la couleur de mon argent. Je pus exhiber un...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 13

L’Hiver minimal, 13

Je savais qu’en remontant le fleuve je finirais par rejoindre la route de Tegucigalpa. Je me mis en marche, frissonnant de plaisir sous les premiers rayons du soleil, le cœur empli d’une joie sans mélange. Je sentais comme un appel vibrer en moi ; d’abord...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 12

L’Hiver minimal, 12

VII Quand je me réveillai, le lendemain matin, je ne compris pas tout d’abord où je me trouvais. À travers les planches disjointes de la cabane le soleil tendait ses haubans sur une foule d’objets hétéroclites. Je me levai, m’étirai, et considérai avec...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 11

L’Hiver minimal, 11

VI Je vacillai sous le coup, sachant bien de qui était cette voix, chaude et rude comme un pin du Midi. Jack, rencoquillé, levait vers moi des yeux inquiets. Je le rassurai d’un sourire, et il baissa la tête, retombant dans la contemplation de ses paumes...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 10

L’Hiver minimal, 10

Or quand, revenu de ma torpeur, je rouvrais les yeux dans la chaumière familiale, c’était toujours pour moi comme l’évasion hors d’un temps miraculeux, où des plaisirs inoubliables avaient tapissé de rosée toute blanche les parterres d’une délicate paresse,...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 9

L’Hiver minimal, 9

Cependant j’arrivais au bassin circulaire qui occupe le centre du parc. Je m’apprêtais à le contourner, lorsque je remarquai, assis sur la margelle et absorbé par le spectacle de voiliers miniatures glissant sur l’eau, un homme dont immédiatement je crus...

Lire la suite

L’Hiver minimal, 8

L’Hiver minimal, 8

Rentré chez moi, je réfléchis à ce que m’avait raconté Monique, aux circonstances troublantes qui avaient entouré la mort d’Edmond ; elle-même avait paru ne pas comprendre ce qui s’était passé. « Il y a trois ans, avait-elle commencé, alors que je venais...

Lire la suite