Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tais-toi quand tu parles, 17

Tais-toi quand tu parles, 17

Ce n’était pas mon premier départ, ma première fugue, ni ma première fugue dans la fugue, ma première fugue au carré, et peut-être jugerez-vous plus décisive celle de Clichy, le samedi précédent. Mais quitter les Gauthier comme je l’ai fait, ça voulait...

Lire la suite

Tais-toi quand tu parles, 16

Tais-toi quand tu parles, 16

Au risque de lasser votre patience, je confirme : je n’ai eu aucun mal. Du reste j’étais prêt à tout, sauf à caler si près du but. J’aurais même appelé Rémi à l’internat. Je n’ai pas eu à recourir à cette extrémité. L’annuaire de la première cabine publique...

Lire la suite

Tais-toi quand tu parles, 15

Tais-toi quand tu parles, 15

Avant de sortir, j’ai regardé si je voyais André. J’aurais été fâché qu’il ne croisât point Carmen Jellinek. Hélas ! il ne faisait aucun effort. J’ai interrogé la réceptionniste. « André ? Oui, il est là, mais vous dire où... L’hôtel est grand. Et on...

Lire la suite

2021

2021

L’horizon s’enflamme. L’espoir qui jette ses derniers feux ? L’humanité qui fête ses derniers jeux ? Ou la promesse de nouvelles aurores et de nouveaux grands soirs ? Bien à vous, Louis Racine

Lire la suite

Tais-toi quand tu parles, 14

Tais-toi quand tu parles, 14

« Ça commence lundi. Une de mes nièces est à ***, vous savez, ce lycée privé, la coqueluche des cathos de la ville, Dieu sait s’il y en a. Ce matin-là, elle voit débarquer une copine, une pensionnaire, d’une splendide Mercedes, eh oui, on y revient, mais...

Lire la suite

Sept ans forgeant

Sept ans forgeant

Sept ans ! L’âge de raison ? Depuis le 21 décembre 2013, date de création de ce blog, vous y avez découvert ou redécouvert : Le Sourire du Scribe Beau temps pour la vermine Le Tube Planteur La Pierre Sauf & Sauve et leur Apostille Jadis éternel Tous les...

Lire la suite

Tais-toi quand tu parles, 13

Tais-toi quand tu parles, 13

Le cœur me battait plus vite et plus fort. « J’avoue. Il ne vous indispose pas, j’espère ? – Au contraire. Il me met dans les meilleures dispositions. » Maintenant je revoyais le flacon. Tout ce que vous voudrez, c’était de Georges que Jeanne l’avait...

Lire la suite

Tais-toi quand tu parles, 12

Tais-toi quand tu parles, 12

Comme tout bon improvisateur, Jean avait anticipé. Il s’était mis à jouer plus fort, puis avait continué à monter le son, obligeant les conversations à en faire autant, si bien que seuls les dîneurs dont les tables touchaient la passerelle du bar avaient...

Lire la suite

Tais-toi quand tu parles, 11

Tais-toi quand tu parles, 11

« Géraldine. – Tu es sûr que tu ne préfères pas Daphné ? » On avait donc un film en commun. Mais je me demande si je n’ai pas pensé à la vraie Géraldine, vous ne l’avez pas oubliée, j’espère. Je sais, je n’ai pas de leçons à donner en matière de fidélité,...

Lire la suite

Tais-toi quand tu parles, 10

Tais-toi quand tu parles, 10

La question godasses réglée, restait le problème de la voix. J’avais adopté un ton haut perché qui s’accordait bien avec mes talons comme avec mon sexe d’emprunt mais qui, ajouté à l’amusement que me procurait la crédulité de mes cobayes, me donnait envie...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>