Catalogue

Publié le par Louis Racine

Les commandes – cest gratuit – sont à adresser à louisracine@orange.fr (on peut aussi passer par la page Contact) ; seule condition : être abonné – cest gratuit aussi !

 
Catalogue

Deux cadavres dans une pièce verrouillée de l’intérieur. Le suspect : une réplique du Scribe accroupi. Mêlé malgré lui à cette mystérieuse affaire, Louis Racine saura-t-il en débrouiller les énigmes ?

Louis Racine, Le Sourire du Scribe, roman, 256 p.

Pour lire le premier chapitre, cliquez ici.

 

 

Illustration de couverture : Isabelle Ardouin.

Illustration de couverture : Isabelle Ardouin.

 

Dire quil y en a qui courent pour le plaisir !

Louis Racine, Beau temps pour la vermine, roman, 256 p.

Pour lire la version feuilleton, cest ici.

 

 

Catalogue

Qui croira que des documents de cette importance aient pu être aussi mal protégés ?

Louis Racine, Le Tube, roman, 256 p.

Pour lire la version feuilleton, cest ici.

 

 

Catalogue

Rarement la Science avait été ainsi tenue en échec.

Louis Racine, La Pierre, roman, 224 p.

Pour lire la version feuilleton, cest ici.

 

 

Catalogue

Chacun sa marionnette.

Louis Racine, Sauf, roman, 256 p.

Pour lire la version feuilleton, cest ici.

NB : Sauf & Sauve sont édités en un seul volume tête-bêche.

 

 

Catalogue

L’esprit de l’escalier se manifeste à la descente.

Louis Racine, Sauve, roman, 256 p.

Pour lire la version feuilleton, cest ici.

NB : Sauve & Sauf sont édités en un seul volume tête-bêche.

 

Catalogue

L’heure est venue de ramasser les cahiers.

Louis Racine, Apostille à Sauf & Sauve, 16 p.

À lire ici.

 

 

Catalogue

Il ne sera jamais que je n'aie pas été.

Louis Racine, Jadis éternel, roman, 160 p.

Pour lire la version feuilleton, cest ici.

 

 

Catalogue

Il y a des gens qui prétendent ne jamais mentir ou mentir très mal (« Je ne saurais pas » : j’adore !), moi je mens par simple désir d’être cru.

Louis Racine,  Tous les pigeons s’appellent Norbert, roman, 256 p.

Pour lire la version feuilleton, cest ici.

 

 

Commenter cet article