Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Joue-moi encore, 26

Joue-moi encore, 26

Je me suis tourné vers Paula. Elle arborait un de ses sourires. Celui-là, je ne l’avais pas souvent vu, heureusement. Il signifiait : indulgence apitoyée. Entre-temps le commissaire avait décroché. À ses premières répliques on a compris à qui elles s’adressaient,...

Lire la suite

Joue-moi encore, 25

Joue-moi encore, 25

J’étais dans une rage ! Non contents de s’interposer, les flics, avec leur discrétion toute professionnelle, avaient alerté notre cible. Pire, bien pire ! on était bloqués là alors que peut-être à Clichy se passaient des horreurs. Et je ne voyais pas...

Lire la suite

Joue-moi encore, 24

Joue-moi encore, 24

Ça venait du palier. Un cri à glacer le sang, suivi d’un gémissement plus flippant encore. On s’est précipités, mais avec ma jambe je me suis trouvé bon dernier, derrière Paméla, qui avait évidemment laissé son hôtesse ouvrir la porte, et Annette, que...

Lire la suite

Joue-moi encore, 23

Joue-moi encore, 23

Je n’étais pas dans les meilleures dispositions pour m’entretenir avec ma copine. Ce que la matouze avait fait mine d’ignorer, histoire je suppose de m’obliger à vaincre mon trouble. J’ai saisi le combiné avec la même vigueur qu’un peu plus tôt les poignées...

Lire la suite

Joue-moi encore, 22

Joue-moi encore, 22

S’il y en a parmi vous qui avaient senti venir le truc, je leur tire mon chapeau. Mais commençons par vérifier que j’avais bien compris ce que venait de me révéler ma mère. « Ça fait plus, tu veux dire ? – Norbert, c’est pas le moment de plaisanter. –...

Lire la suite

Joue-moi encore, 21

Joue-moi encore, 21

Non, je n’ai pas hurlé. Comme les yeux s’habituent à l’obscurité, ces deux heures passées chez Derambure en compagnie d’une rationaliste et d’un maître de l’illusion avaient suffisamment accommodé mon âme au bizarre pour que je reste sinon de marbre du...

Lire la suite

Joue-moi encore, 20

Joue-moi encore, 20

Toujours sur le mode muet, ma copine m’a rappelé mon invalidité. Je lui ai fait comprendre que je saurais m’en accommoder. Pas question qu’elle y aille sans moi. Où ? Eh bien mais vous avez entendu Jules. Il avait sur lui en permanence... un harmonica,...

Lire la suite

Joue-moi encore, 19

Joue-moi encore, 19

Jules a savouré notre ahurissement et une gorgée de vin, avant de reprendre : « La première fois, j’ai d’abord cru à un enregistrement. Ce garçon (je ne voudrais pas paraître étroit d’esprit, mais je le rangeais parmi les mâles) était donc mélomane. J’en...

Lire la suite

Joue-moi encore, 18

Joue-moi encore, 18

Ça vous fait peut-être sourire, cette allusion de Jules à un de mes rêves, et de sa part ce n’était pas méchant du tout, mais j’aspirais à la lumière et à la vérité, j’ai moyennement apprécié la blague. Quand avais-je pu lui confier un truc aussi intime...

Lire la suite

Joue-moi encore, 17

Joue-moi encore, 17

J’avoue, j’en ai un peu voulu à Jules de me cueillir ainsi devant ma mère, à qui j’avais livré le moins possible de précisions concernant mon retour de l’hôpital et mon ambulancier improvisé, et ma sœur, qui n’avait jamais entendu parler de lui. Mais...

Lire la suite