Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Beau temps pour la vermine, 10

Beau temps pour la vermine, 10

(Où Abderrahman se reçoit mal.) – Je ne me suis pas présenté, dit le pilote. Zitouni Belqadi (il prononçait belcadi, à la française). Prénom ridicule, pensa Abderrahman, qui se douta : – Vous êtes d’origine marocaine, probablement ? – Mon père était natif...

Lire la suite

Beau temps pour la vermine, 9

Beau temps pour la vermine, 9

(Où Abderrahman se reçoit mal.) Les yeux du chauffeur perdirent leur fixité. Il se réveillait. – ’mande pardon ? bâilla-t-il en observant son rétroviseur. – Rue Saint-Maur. Au 52. S’il vous plaît, monsieur. Le taxi tendit la main vers ses lunettes de...

Lire la suite

Beau temps pour la vermine, 8

Beau temps pour la vermine, 8

(Où les issues deviennent des impasses, et inversement.) Derrière, il apercevait une cour déserte, avec des arbres. Et s’il tentait de fuir par là ? Parce qu’atteindre l’entrée de l’impasse, il n’en était pas question. Ces ahuris auraient tout le temps...

Lire la suite

Beau temps pour la vermine, 7

Beau temps pour la vermine, 7

(Où les issues deviennent des impasses, et inversement.) – Merde alors, il a filé. – Impossible. Dis donc, ça schlingue ici. – Il a filé, c’est évident. Il a escaladé les poubelles. Un coup de sifflet fusa tout près. Puis un dialogue s’établit entre les...

Lire la suite

Beau temps pour la vermine, 6

Beau temps pour la vermine, 6

4. Où les issues deviennent des impasses, et inversement. Ce n’était pas tellement cette vieille qu’il avait tuée, mais avec toutes ces bavures, une vraie recrudescence, Abderrahman s’attendait à tout instant à recevoir une balle malencontreuse. Voilà...

Lire la suite

Beau temps pour la vermine, 5

Beau temps pour la vermine, 5

(Où les sauveurs deviennent persécuteurs.) C’est en glissant un franc dans la fente du téléphone qu’il comprit ce qui le gênait tant. À force de persévérance, il avait fini par trouver une cabine contenant encore un appareil en état d’usage et qui acceptait...

Lire la suite

Beau temps pour la vermine, 4

Beau temps pour la vermine, 4

(Où le fugitif reçoit une aide miraculeuse, mais tout aussi fugitive.) Il vit, dans le miroir, l’étroit entrebâillement de la porte, et, au-delà, le comptoir, où le jambonneau gesticulait sans bruit, comme pour lui seul. Cette scène muette l’inquiéta,...

Lire la suite

Beau temps pour la vermine, 3

Beau temps pour la vermine, 3

2. Où le fugitif reçoit une aide miraculeuse, mais tout aussi fugitive. Il courut pendant une demi-heure. De temps en temps il se retournait. Mais personne ne le suivait. Il courait seul avec son crime à jamais transformé en remords. Le trottoir semblait...

Lire la suite

Beau temps pour la vermine, 2

Beau temps pour la vermine, 2

(Où l’on fait la connaissance d’Abderrahman, d’Ali et de quelques autres.) – Tu reprends un jaune ? proposa Jamel. Il n’hésita guère. – Oui, je m’en fous. – Tu te tracasses pour ton copain ? Il n’a sans doute rien fait. – C’est pas mon copain. Ils se...

Lire la suite

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>