Généalogie

Publié le par Louis Racine

Généalogie

 

Immobile, elle regardait le ciel.

Le même phénomène se produisait : le disque du soleil s’était mis à courir derrière le voile gris.

Puis le nuage glissa, et le soleil apparut de nouveau, éclatant, impossible à fixer.

Elle ferma les yeux ; des larmes coulèrent sur ses joues.

Elle remua les orteils, comme pour accompagner cette fuite du soleil, ce souvenir déjà.

Elle courait dans le ciel. Elle cala mieux ses fesses sur le rocher, ses talons contre ses fesses.

Elle rouvrit les yeux, précautionneusement. Un nouveau nuage se dirigeait vers le soleil.

Ce nuage était une pierre vivante. C’était du sperme. C’était de la boue. C’était de la fumée. C’était un loup.

Elle cria. Ses talons ripèrent.

Le soleil courait dans le ventre du loup.

Elle sourit.

Les joues ruisselantes de larmes, le sentiment lui vint que la vie valait la peine d’être vécue.

Soudain, elle se retourna. On approchait.

C’était l’un des siens, qui venait la violer.

Ensuite, elle rentrerait préparer le repas. Depuis l’invention du feu, c’était plus dangereux mais plus gratifiant.

 

 

Nessus Piètre

Publié dans Treize vendredis, 3

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article