Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Sourire du Scribe, 51

Le Sourire du Scribe, 51

Le trajet du retour me parut trop court. J’avais beau ralentir le pas, les Sycomores se propulsaient vers moi à une vitesse désastreuse. À quoi attribuer cette sensation, sinon à ma morosité ? De loin, je constatai sans surprise que Nathalie n’était plus...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 50

Le Sourire du Scribe, 50

Baroncle exultait. – On attaque la dernière ligne droite, me dit-il. Il m’entraîna dans l’atelier, me montra les pièces qu’il venait de recevoir. Son fils commencerait bientôt le travail. Il m’en coûterait tant, avec les pneus. – Ils étaient d’origine,...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 49

Le Sourire du Scribe, 49

Il me tendit une main épaisse, la paume tournée vers le bas : – Tu as raison de fréquenter cet endroit. C’est le seul où tu sois toujours sûr de me rencontrer. Qu’est-ce que tu bois ? Rien ? Ça, c’est pas gentil. Patron, un demi. Alors, j’apprends que...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 48

Le Sourire du Scribe, 48

7. – Ces jeunes de maintenant, tous des pédés, opina l’unique consommateur du Café des Sports au moment précis où je poussais la porte. M’était-ce adressé ? Le patron scruta le fond de son évier. Je m’accoudai au comptoir, le plus loin possible du penseur,...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 47

Le Sourire du Scribe, 47

– En arrivant aux Sycomores, elle n’a pas remarqué l’absence du second vélo ? – Vous lui poserez la question. Mais apparemment, non. Elle a raccroché le sien et, sur la pointe des pieds, elle est rentrée dans la maison par derrière. – C’est sans doute...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 46

Le Sourire du Scribe, 46

La terre molle étouffait le bruit de nos pas. Peu de chants d’oiseaux. Au loin, le vacarme d’un camion. Nathalie attendait-elle toujours ? – Il y a une chose qui m’étonne, reprit mon étrange compagnon, c’est que vous ne mettiez pas de condition à votre...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 45

Le Sourire du Scribe, 45

Ses mains retombèrent lentement le long de ma poitrine. Elle recula, ses yeux plongés dans les miens. – Maintenant tu es libre, dit-elle. Nous sommes libres tous les deux. Je m’en vais. J’espère que je ne t’ai pas trop retardé. Quand tu le pourras, et...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 44

Le Sourire du Scribe, 44

Nous dépassâmes l’angle que formait la haie. Instinctivement, je tournai la tête à gauche, dans l’axe du sentier, et Nathalie aussi. Nous vîmes Estelle franchir le portillon en poussant son vélo. Elle nous aperçut, mais se mit en selle et prit la direction...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 43

Le Sourire du Scribe, 43

Nathalie admira la maison, le parc. – Tu ne te débrouilles pas trop mal ! Cette Ursule est vraiment sympathique ; une hospitalité pareille, c’est incroyable. Et puis, pour un auteur de polars, quelle aubaine ! Je suis sûre que tu as commencé à prendre...

Lire la suite

Le Sourire du Scribe, 42

Le Sourire du Scribe, 42

Mise en confiance, Nathalie s’était beurré une tartine. Elle renseigna Ursule tout en mangeant. Sa tante à vrai dire n’était pas au mieux de sa forme. Elle souffrait des reins. – La pauvre ! C’est affreusement douloureux. Est-elle bien suivie, au moins...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>