Jadis éternel, 22

Publié le par Louis Racine

Jadis éternel, 22

Cinq bonbons : voilà qui constituait tout mon avoir – l’avoir d’un combattant ! –, tout mon capital. Jamais il n’y aurait pour moi plus grand inconfort à fuir ma condition pour m’abasourdir d’hosannas sans foi. Quant à ma foi à moi, Zak l’a dit, il fallait bannir jusqu’à son nom, jusqu’au mot dont on usait pour couvrir sa disparition.

Pourquoi vouloir mourir ? À quoi bon ? Y crois-tu au moins ? Ainsi m’apostrophait ma part d’insoumission, sans aucun profit. Qui pouvait applaudir à si navrant discours, si pontifiant, si moral ? Surtout pas mon compagnon, d’autant moins qu’il avait disparu. Auparavant, j’avais conçu sur lui maint soupçon. Par un soudain sursaut d’intuition, mais aussi par hasard, au cours d’un gala ou d’un bal, gambadant au parc, j’avisai la raison dont m’avait toujours distrait mon chagrin. Il faudra vous la bonnir dans un prochain laïus. Pour l’instant, Irini m’accaparait tous azimuts.

Qui dira l’affolant parfum qu’habitait – il n’y a pas mot moins mal choisi – ma catin d’avant, transportant partout un vrai paradis ? Oui, paradis, ça vous plaît, voilà qui vous paraît parfait, mais sait-on où finit l’horizon ? Vain motif, mauvais substitut pour n’avoir pas à s’avouer impuissant ! Ou bonbon aidant à franchir un cap point trop baisant.

Irini donc arriva dans un halo olfactif qui invitait au contact, sinon au corps-à-corps. Tintin ! J’avais du travail. Il fallait ouvrir la discussion avant qu’il fût trop tard. Dardant tout mon attirail sur son charmant minois, j’anticipai :

« Ah ! Voilà ! Il manquait à Ouarza !

– Quoi ?

– Ton tralala ! »

J’admirai son ris cristallin.

« Pourquoi m’as-tu fait courir ?

– Tu as couru, toi ? Bravo ! Qui court aujourd’hui ? Tu vas finir par maigrir !

– Connard !

– Joli trait ! Mais dis-moi : ça va, là-bas, à Kanagawa ? Toujours aucun maga aux mains du bataillon ?

– Tu l’aurais appris. Ma mission, alors ? Fais fissa. J’ai jusqu’à midi, point.

– Ah ! dur statut d’adjoint. Tu diras à Naajaq qu’il a commis pis qu’un forfait. Il a introduit dans vos locaux un talisman malsain. Quand Osman saura...

– Pourquoi saurait-il ?

– Voyons, Irini, qu’as-tu là, fais voir ? Oh ! un bouton trop mignon, qui m’a tout l’air d’un dispositif conçu par l’Administration.   

– Il n’y a pas qu’Osman qui...

– Irini ! Irini ! Tu vas trahir papa ?

– Il t’a affranchi, non ? Il saura pour Naajaq, d’accord, mais pourquoi voudrais-tu qu’un fait aussi accablant pour Osman lui soit transmis ?

– Ton goût pour la trahison...

– Tu crois ton papa si naïf ? Dis-toi qu’il sait jusqu’où j’irai. Jusqu’à trahir ? Trahir à son profit, alors ; trahir pour lui, qui aura inscrit ma trahison dans son plan.

– Soit, mais manipulation qui n’aura pas toujours raison d’un fils instruit ! »

J’avais dit ça sans conviction. Mon influx m’abandonnait à grands pas. D’un ton plaintif, j’osai :

« Tu veux un bonbon ? »

Irini ricana.

« Ton aplomb n’a aucun rival. Pour qui nous as-tu pris ? Moi pour ton avatar, ton papa pour ta maman ? La maga qui t’a fait si clairvoyant ? Qui a disparu trop tôt pour t’ouvrir aux lois du cosmos ? Allons, il faut grandir, sinon vieillir, sinon mourir. Surtout pour mourir ! »

Ainsi finit la conversation.

Grandir ? On s’y consacra.

J’avalai mon ultime bonbon, puis m’assis sur un banc. Tandis qu’au loin Irini roulait son aura, j’imaginai un oratorio sur la condition maga, où pour finir point n’avais chu.

Sur l’air d’Un caillou pour joujou, ça donnait ça :

 

Ô maman maga ô maman

Quand finiront nos jours ?

Finiront-ils ?

Où naîtrons-nous plus forts ?

Naîtrons-nous ?

Qui nous a maudits, a plu sur nous cailloux ou faux

Quoi nous abrutit ?

Ô maman maga ô maman

Mourons plus tôt vivons plus loin

 

Bon, ça n’allait pas si mal.

 

(À suivre.)

Accès rapide aux épisodes :

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

Publié dans Jadis éternel

Commenter cet article

Ancora Cora 10/06/2016 19:09

"J'avalai mon ultime bonbon". Savoureux !

Boujeum 08/06/2016 11:31

22 = 5 X 5 ???

Philidor 09/06/2016 16:59

Et 2 = 25 X 25, et 5 = 22 X 22 !!

asabat 08/06/2016 16:25

Et 25 = 2 X 2 !

Orlando 08/06/2016 11:17

Bon, ça ne va pas si mal en effet, j'ai trouvé; enfin! Bon courage pour le 26e et dernier numéro!!!