2006-2016

Publié le par Louis Racine

2006-2016

Amis du Racine Club, ce n’est pas sans appréhension que j’ai abordé la nuit du 3 au 4 mai, bien décidé à ne pas me coucher avant 1 h 42. Des bêtises, me disais-je, rationnel que je suis (ou que je m’efforce d’être). En quoi dix ans plus tard les événements fictifs rapportés dans Sauf et dans Sauve pouvaient-ils se prolonger dans la réalité, y générer le moindre écho ? Que pouvait valoir un tel anniversaire ? Cet intervalle me frappait cependant, que l’on qualifie de rond. Tout est relatif, n’est-ce pas ? Pourquoi dix ans plutôt que neuf ou onze, si ce n’est parce que nous avons adopté le système décimal, cette base dix qui semble principalement fondée sur un trait physique de l’espèce humaine ? Sans parler du désaccord entre les calendriers solaire et lunaire, de ce bricolage des années bissextiles... Il reste que je ne parvenais pas à repousser l’idée que les ou les auteurs de ces deux textes n’avaient pas choisi sans raison l’approche de ce dixième anniversaire pour me les confier.

À 2 h 56, j’étais définitivement convaincu de la vanité de mes craintes. J’ai fini par aller me coucher, mais j’ai mal dormi. Ce matin, je ne suis pas très en forme. Heureusement, ce n’est pas un jour de publication.

Nous sommes mercredi. En 2006, le 4 mai était un jeudi.

Bon, on verra l’année prochaine.

C’est ce qui s’appelle un billet inutile.

Mais qu’est-ce que j’aime me retrouver parmi vous !

 

Commenter cet article