Ce que manquer veut dire

Publié le par Louis Racine

Ce que manquer veut dire

Amis du Racine Club, c’est aujourd’hui la dernière livraison du feuilleton La Pierre. Ne pouvoir inscrire « (À suivre.) » en bas de page me chagrine ; c’est peut-être pourquoi je n’y porte pas non plus le mot Fin.

La Pierre cependant est toujours là, et bien là. À lire ou relire durant l’été.

Je déconseille à celles et à ceux qui préféreraient la version papier de l’imprimer directement à partir du blog, car le résultat risque d’être décevant (pour ne parler que de la présentation). Je leur réserve une version au format PDF digne de satisfaire les plus maniaques de la mise en page. Vous l’aurez compris, je ne suis pas seulement un écrivain raté, mais aussi un éditeur manqué (ou plutôt, je suis un écrivain manqué par les éditeurs ; à leur place, je ne me serais pas raté). Ce lot de fichiers sera envoyé gracieusement à tout(e) abonné(e) qui en fera la demande (l’abonnement est bien sûr gratuit lui aussi).

En attendant le nouveau feuilleton, qui commencera de paraître en septembre, je vous propose une rediffusion : Le Sourire du Scribe, mais en livraisons quotidiennes cette fois.

Merci pour votre fidélité,

Bien à vous,

L. R.

(qui ne changera pas d'initiales, même s'il déplore de les partager avec… non, aucune importance)

 

Publié dans La Pierre

Commenter cet article